bibliothèque électronique : Flaubert, Madame Bovary

Voici le deuxième livre de la bibliothèque électronique de redire.net (je vous conseille toujours la lecture de cette page pour une présentation plus exhaustive du projet) : Madame Bovary de Gustave Flaubert.

 

Couverture de Madame Bovary de Flaubert
[ format ePub | format Mobi ]

 

Pourquoi est-ce que j'ai repris ce titre ? C'est un livre fou, certes, mais déjà disponible en quantité de formats un peu partout sur le web. Je l'ai repris parce que j'ai lu l'édition disponible sur Feedbooks la semaine dernière, et que j'ai repéré un certain nombre de coquilles qu'il me semblait important de corriger. Et la couverture de leur édition est simplement abominable — Flaubert ne voulait pas qu'on illustre son roman avec un portrait de femme pour laisser davantage de place au travail de l'imaginaire ( !).

Madame Bovary, dont je ne vais pas raconter l'histoire, me séduit chaque fois que je le relis parce que c'est un livre infiniment drôle. On se fait trop souvent de Flaubert une image sérieuse. En lisant certaines pages de ces «moeurs de province», je ne peux pas m'empêcher de l'imaginer ricaner au-dessus de sa table d'écriture. Comme je l'écrivais dans cette note mis en ligne en même temps que Madame Bovary, les personnages ont tous l'air un peu cons. La question de l'idéal, qui a beaucoup travaillé le 19e siècle, s'y trouve cristallisée avec tout ce qu'elle porte de tragique et de ridicule. Sur le plan amoureux, c'est un livre qui occupe une place charnière, à la fois grand héritier du romantisme, mais pétri d'un impossible qui n'a rien de métaphysique, tournant plutôt en dérision une certaine exaltation passionnelle.

Et la syntaxe de Flaubert, grâce au style indirect libre notamment, crée cette impression étrange d'une posture narrative ancrée directement dans le coeur de ses personnages et qui garde pourtant toujours quelque chose de flottant. C'est ce qui est fascinant chez lui : souvent, on ne peut trancher exactement de qui il est question, comme s'il arrivait à se tenir en équilibre sur ce point de bascule entre l'individuel et le collectif. Et c'est tout le conflit de Madame Bovary : comment vivre une passion individuelle aussi brûlante dans un monde qui, collectivement, les réfrène ?

À ce point de ma petite description, je remarque finalement que le deuxième titre choisi pour ma petite bibliothèque électronique a ceci de commun avec le premier (dont je mettrai bientôt en ligne une nouvelle version, coquilles en moins) : c'est, avant tout, l'histoire d'une femme bien singulière...

Bonne lecture.

TÉLÉCHARGEMENT
[ format ePub | format Mobi ]

Livre(s): 
Madame Bovary

commentaires

You might post on the brand for the blog. You should exhibit it's potent. Your blog estimation shall swell up your viewers.
bubblegum casting

You may post on the professional credentials for the blog owner. You could express it's outstanding. Your blog experience can springboard your click through. Agen Bola

We appreciate the model gives insight into the dream of seeking the perfect image.
synthetic hair wigs

publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd><h1><h2><h3><h4><h5><h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Twitter-style @usersnames are linked to their Twitter account pages.
  • Twitter-style #hashtags are linked to search.twitter.com.

Plus d'informations sur les options de formatage

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.